09 80 80 90 70 non surtaxé | lun. - ven. 9h00 - 18h30

Notre blog

6 bonnes résolutions de 2021 pour les Aidants

Les premiers jours de janvier sont souvent ceux des décisions pour de nouveaux départs et surtout durant lesquels on prend de bonnes résolutions. Quand on aide un proche à domicile, quelles bonnes résolutions pour 2021 ?

 

Même si cette tradition peut sembler désuète, il est toujours bénéfique de prendre le temps de se poser et de réfléchir à comment améliorer son quotidien.

S’il est bien entendu possible de s’y mettre à n’importe quel moment, s’y atteler en début d’année fait office de motivation supplémentaire.

Cependant, le plus souvent, si l’on est sincère concernant le choix de ses bonnes résolutions en décembre et en janvier, ces bonnes résolutions ne durent que quelques semaines et sont vite abandonnées au profit de ses bonnes vieilles habitudes…

Or pour réussir à appliquer ses bonnes résolutions, il faut apprendre à ne pas vouloir tout changer du jour au lendemain car cela a peu de chance de fonctionner.

Le principe est d’ancrer cette bonne résolution dans votre routine quotidienne et hebdomadaire.

En tant qu’Aidant, prendre de nouvelles résolutions associées à un mode de vie plus en accord avec vos besoins et votre bien-être aura des répercussions bénéfiques non seulement sur vous, mais également sur la personne dont vous vous occupez.

 

Nous vous proposons ici quelques idées et pistes de réflexion pour créer votre propre liste de « bonnes résolutions durables » pour l’année 2021 !

 

Avant de commencer votre liste de bonnes résolutions 2021 :

 

Faites le point sur l’année qui vient de s’écouler

Pour mieux appréhender le futur, accordez-vous un petit d’horizon du passé. Commencez par réfléchir à toutes les choses que vous souhaitez changer ou améliorer et listez-les.

 

Échangez avec votre proche, et vos proches

Même si vos bonnes résolutions n’appartiennent qu’à vous, il peut tout de même être intéressant d’échanger avec vos proches sur leurs besoins et leurs attentes afin de vous accorder. Que ce soit votre proche dépendant ou les autres membres de votre famille, vous découvrirez sûrement que certains de leurs souhaits concordent avec les vôtres.

Nous savons également que de bonnes résolutions ont plus de chances d’être tenues si elles sont formulées avec un plan d’action précis et concret.

Pourquoi pas donc réfléchir ensemble aux différentes options qui s’offrent à vous ?

De plus, vous sentir soutenu dans vos résolutions vous stimulera forcément pour mieux les tenir.

 

 

6 Bonnes résolutions pour les Aidants

 

 

Je me forme à l’aide à domicile

 

Être Aidant, cela peut paraître inné. On ne l’est pas, et un jour, sans s’en rendre compte, on le devient. Alors, on fait comme on peut, on se débrouille, on trouve des solutions et surtout, on donne le meilleur de soi. Seulement, trop peu d’Aidants pensent à aller chercher de l’aide et du soutien pour eux même. Bien souvent, cela conduit à un épuisement, à une perte de confiance en soi et à un sentiment constant de « ne pas assez bien faire ».

Saviez-vous qu’il existe des formations pour « apprendre à aider et à accompagner » ?

Diverses associations et organismes proposent tout au long de l’année des formations gratuites, en présentiel ou en ligne. Les thématiques abordées sont nombreuses, et vous trouverez forcément celle qui répond à vos attentes.

 

 

Je me renseigne sur mes droits et les différentes aides financières pour l’aide à domicile

 

Voici une excellente chose à faire en début d’année ! En effet, c’est généralement le moment où prennent effet les nouvelles mesures gouvernementales, et il peut être intéressant de vous y pencher.

Votre proche est-il bénéficiaire de l’APA ? Si oui, peut-être est-il temps de solliciter une réévaluation ? Sinon, n’hésitez pas à aller retirer un dossier auprès du CCAS le plus proche de chez vous.

Vous pourriez également solliciter le bonus annuel d’environ 500 euros au titre du droit au répit des aidants. Cette aide est destinée à financer un hébergement ou de l’aide en cas d’absence, mais reste hélas trop peu connue aujourd’hui.

Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite qui peut potentiellement prendre en charge une partie des coûts liés à la prise en charge de votre proche.

Pour en savoir plus sur les droits des Aidants, vous pouvez consulter notre article « Tout savoir au sujet des salariés aidants« 

 

Je prends du temps pour moi

 

On ne le dira jamais assez, mais lorsque l’on est Aidant, prendre du temps pour soi est essentiel, voire salutaire.

Comme nous le disions précédemment, pour tenir vos résolutions sur la durée, élaborer un plan d’attaque est nécessaire.

Ainsi, munissez-vous de votre agenda, et décidez, en fonction de votre emploi du temps et de celui de vos proches, d’au moins 2 moments par semaine pour vous. Cela peut être une soirée et une après-midi, ou deux soirées, ou une journée complète. Cela n’a pas d’importance tant que ce que vous choisissez vous convient.

Pour vous motiver davantage, vous pourriez décider de vous inscrire à une activité de votre choix, ou décider d’un rendez-vous hebdomadaire avec un ami. Cela peut également être l’occasion de mettre en place un projet qui vous tient à coeur depuis longtemps, comme essayer un nouveau sport, écrire un livre, peindre…

 

 

 

J’ose accepter l’aide qui m’est proposée et en demander

 

De nombreux Aidants confient qu’ils sont souvent seuls pour tout assumer. Être Aidant principal est une charge très lourde et c’est bien souvent cela même qui conduit à l’épuisement.

Accepter ses propres limites et demander de l’aide assez tôt n’est pas toujours facile. Cette démarche peut parfois être vécue comme un échec et s’accompagner d’un sentiment de culpabilité. Demander de l’aide, c’est pourtant faire l’expérience de la confiance réciproque et prendre en compte ses propres besoins de soutien. N’hésitez donc plus à demander de l’aide autour de vous, que ce soit à vos proches ou à des professionnels.

Savoir passer le relais de temps en temps est important. Si par exemple l’un de vos amis se propose pour accompagner votre proche durant quelques heures, ou de le conduire à un rendez-vous, dites simplement oui.

Sollicitez également les professionnels de santé et les organismes spécialisés et les associations pour connaître les solutions qui s’offrent à vous.

 

 

Je décide de privilégier la qualité à la quantité

 

En tant qu’Aidant, vous êtes forcément amené à passer beaucoup de temps auprès de votre proche. Cependant, les contraintes de la vie quotidienne font parfois que ces moments ne sont pas aussi sereins et légers que vous le souhaiteriez. En ce sens, et cela rejoint la résolution précédente, n’hésitez plus à déléguer au maximum tout ce qui s’apparente à des « obligations ».

Vous pourriez par exemple solliciter des organismes d’aides à domicile pour prendre en charge les tâches ménagères et les courses, et aider votre proche dans ses soins du quotidien. Ainsi, vous serez assuré que lorsque vous lui rendrez visite, vous pourrez profiter l’un de l’autre sans vous soucier du reste.

Réfléchissez également à la qualité de vos échanges. Passez-vous du temps à ressasser ensemble les mauvaises nouvelles ou à évoquer vos inquiétudes respectives ? Essayez autant que faire se peut de créer une ambiance joyeuse et positive. Une idée pourrait être de toujours prévoir une activité à l’avance avant une visite.

Par exemple : « Je viens te voir mardi à 16h, s’il fait beau nous irons nous promener » ou encore « Nous allons passer samedi après-midi avec les enfants, aimerais-tu que nous préparions des gâteaux ensemble » ?

 

 

Je rejoins une association ou un groupe d’Aidants à domicile

 

Ressentez-vous parfois le besoin d’échanger avec des personnes partageant les mêmes questionnements que vous ? De nombreux Aidants n’osent pas aborder leur situation avec leurs proches ou leurs amis, souvent par crainte de les ennuyer. Même s’il est essentiel de savoir prendre du recul et penser à autre chose, échanger autour d’une problématique commune peut s’avérer très bénéfique.

Non seulement vous aurez l’impression d’être compris et entendu, mais en écoutant votre interlocuteur vous conter son expérience, vous pourriez en retirer de bonnes idées et conseils !

Ainsi, vous pourriez par exemple rejoindre un « café des Aidants », ou un « café mémoire ». Si vous ne souhaitez pas ou n’avez pas le temps de vous déplacer, sachez qu’il existe également de nombreux forums et autres groupes Facebook pour échanger entre Aidants, à l’instar de « Bonjour Fred – Le groupe ».

 

 

Chez Ernesti, notre but est d’offrir aux personnes dépendantes la possibilité de rester chez elles aussi longtemps qu’elles le souhaitent et dans les meilleures conditions.

Nos « Chouettes », étudiants dans les domaines de la Santé (médical et paramédical) sont de par leur formation et leurs stages sensibilisés à la cause des personnes dépendantes, et sont à même de gérer avec professionnalisme des situations compliquées.

La mise en place de gardes de nuits et/ou en soirée à domicile permet également aux Aidants de pouvoir prendre du recul et se reposer, tout en sachant leur proche en sécurité.

Pour en savoir plus sur notre fonctionnement : Ernesti, comment ça marche ?

N’hésitez pas à demander de l’aide sans honte ni culpabilité, et n’oubliez pas que les services de répit profitent à la personne atteinte de démence ainsi qu’à l’aidant.

 

S'inscrire à la newsletter !