09 80 80 90 70 non surtaxé | lun. - ven. 9h30 - 18h30

Notre blog

Pourquoi Ernesti doit continuer ses gardes de nuit malgré le Covid-19 ?

 

Face aux changements drastiques initiés par les mesures gouvernementales prises pour lutter contre la propagation du Covid-19, le système de santé français se retrouve totalement bouleversé. L’ensemble des services médicaux ont dû se réorganiser pour permettre une prise en charge optimale des patients.

Depuis le depuis de la pandémie, certains services à la personne non-essentiel se sont arrêtés temporairement.

Chez Ernesti, nous avons fait le choix de continuer le maintien et la mise en place de gardes de nuit à domicile. Face aux inquiétudes des familles et des étudiants, nous avons pensé qu’il était important d’exposer les motivations de ce choix.

Nous estimons que le maintien des gardes de nuits en cette période est d’un intérêt primordial. Aussi bien pour le système hospitalier français, que pour le bien-être et la santé de nos aînés et de leurs aidants.

 

Minimiser les hospitalisations évitables

 

La situation sanitaire actuelle en France est plus que jamais préoccupante. En effet, le nombre de personnes atteintes augmente chaque jour et la courbe des décès est croissante. Source

L’un des défis les plus important est de désengorger les hôpitaux et autres structures de santé publiques. Les lits disponibles et les soins doivent être mis à disposition des patients nécessitant le plus d’attention. Nombre de patients ont en effet dû être transférés d’une structure à une autre afin de pouvoir recevoir les soins nécessaires. Par exemple, certains hôpitaux de la région du Haut Rhin ont dû transférer des patients vers d’autres CHU comme ceux de Nantes, Metz ou encore Toulon.

En France, en 2016, 760 000 personnes âgées en perte d’autonomie bénéficiaient des prestations de maintient à domicile. Ce chiffre promet d’augmenter dans les années à venir. Source

 

Le maintient à domicile : Une nécessité pour les institutions, un désir chez les patients

 

Si vieillir à son domicile est la plupart du temps un souhait exprimé par les patients, cela contribue également à réguler le flux d’admissions dans les hôpitaux et d’entrées en EHPAD. Compte tenu de la conjoncture actuelle, la mise en place de ces services doit être facilitée et leur maintien préservé.

 

Les gardes de nuit Ernesti

 

Chez Ernesti, les accompagnements mis en place ont pour but premier d’éviter qu’une personne âgée ne se retrouve à l’hôpital ou en institution spécialisée. En effet, nombre d’entre eux sont hospitalisées suite à une chute ou à un incident dont la gravité reste mineure. L’évènement, bien que bénin sur un plan médical s’avère traumatisant pour la personne et l’entourage qui perçoivent alors la solitude, particulièrement la nuit, comme une source de danger. Face à une telle situation, l’hospitalisation ou le placement en EHPAD apparaissent généralement comme les solutions les plus sûres, pour éviter tout accident, les personnes bénéficiant d’une prise en charge 24h/24 en cas de besoin.

 

À ce titre, les accompagnements à domicile, de jour comme de nuit, représentent une alternative intéressante car offrant un degré similaire de sécurité, et beaucoup plus de présence humaine et de contact.

Chez Ernesti, les étudiants en santé (nos Chouettes !) qui réalisent les interventions et avec qui nous travaillons sont tous issus du monde médical. Leurs expériences et leurs connaissances en matière médicale sont autant d’éléments rassurants pour nos Accompagnés et leurs proches. Ainsi, une douleur, ou une angoisse soudaine sont autant d’incidents pouvant être pris en charge et parfaitement gérés par nos Chouettes, sans besoin de faire appel à un système de prise en charge d’urgence.

Les accompagnements à domicile la nuit apportent la sécurité d’une institution médicale à domicile. Leur maintien est absolument essentiel au bon fonctionnement du système de santé français, et plus particulièrement en ces temps de crise. Ils apportent une solution sur mesure, répondant en tout point aux besoins des patients. Ils permettent que les lits disponibles dans les hôpitaux puissent être réservés aux cas les plus graves, nécessitant des soins plus intensifs ou ne pouvant être réalisés à domicile.

 

Conserver la santé de nos aînés

 

De nombreux articles traitent des risques psychologiques liés au confinement. Ils font référence à la perte de lien social, au repli sur soi même et à leurs conséquences chez les personnes âgée.

Pour beaucoup, les mesures de confinement en vigueur rendent impossible toutes formes de visites ou de déplacements.

Les stimulations extérieures positives (petite sorties/marches quotidiennes, discussions avec les commerçants, avec leur proches), font partie des conditions fondamentales au bien-être  des personnes âgées. Cela contribue à leur bonne santé mentale, physique et émotionnelle. La perte d’une routine quotidienne peut s’avérer préjudiciable pour leur équilibre. Source

Les visites quotidiennes (ou du moins régulières) de nos Chouettes permettent aux Accompagné(e)s de garder un contact avec l’extérieur, d’être stimulé et rassuré. Nous avons à ce sujet reçu plusieurs retours touchants. « Même mes enfants ne peuvent plus venir me voir, heureusement que les étudiants sont là. » Ceci permet de mesurer l’importance et l’impact du maintien des accompagnements.

En effet, la présence d’étudiants en santé toute la soirée et toute la nuit peut également être rassurant, particulièrement en cette période anxiogène.

Une présence jeune, dynamique, bienveillante et compétente permettra à l’Accompagné(e) de se sentir « entre de bonnes mains », de passer un moment agréable et ainsi d’apaiser ses angoisses.

Une autre problématique soulevée par l’épidémie de Covid-19 actuelle est la fermeture de toutes les structures sociales. Les EHPAD françaises ont toutes été placées en « quarantaine » dans le but de préserver la santé de leurs résidents. Ces mesures, bien que nécessaires, ont pour certaines familles retardé l’entrée en institution de leur proche. Dans ce cas précis, l’accompagnement à domicile peut être largement envisagé comme une solution temporaire, sécuritaire et bénéfique. source

 

Sans oublier leurs Aidants !

 

L’inquiétude d’une potentielle contamination a amené certaines familles à mettre l’accompagnement de leur proche en pause pendant cette période critique afin de limiter au maximum les visites de personnes extérieures. D’autres ont cependant largement souhaité maintenir les accompagnements.

Nombreux sont les Aidants familiaux se retrouvant dans l’incapacité de rendre visite à leur proche en situation de dépendance. À ce titre, le fait de savoir qu’une personne de confiance venant garder son proche à domicile chaque nuit leur permet d’être rassurés. Non seulement leur proche ne sera pas seul, mais ils seront prévenus si quoi que ce soit survient.

 

 

Sources :

https://particulier-employeur.fr/coronavirus-faq/

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus#xtor=SEC-3-GOO-[{adgroup}]-[426613323804]-search-[confinement%20france]

https://up-magazine.info/index.php/decryptages/analyses/38872-le-stress-psychologique-du-confinement/

https://www.lorientlejour.com/article/1212384/coronavirus-les-transferts-de-malades-francais-et-italiens-en-allemagne-saccelerent.html

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-les-transferts-des-patients-ont-commence_3872447.html

https://www.ars.sante.fr/accompagner-le-grand-age-vers-plus-danticipation-et-dinclusion

http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-les-residents-d-ehpad-bientot-isoles-dans-leur-chambre-28-03-2020-8289996.php

 

S'inscrire à la newsletter !