fbpx
07.69.63.12.57

Notre blog

Quelles solutions face à la perte d’autonomie d’un proche ?

 

Perte d’autonomie : pas de mauvaises solutions

 

La perte d’autonomie d’un proche fait souvent surface brutalement et produit une grande source de stress. Comment y faire face ? Quelles solutions mettre en place ? À qui faire appel ? Autant de questions qui submergent rapidement quiconque s’y frotte pour la première fois.

Avant d’aborder ce sujet directement, nous tenons à préciser que chez Ernesti nous pensons fermement que quasiment toutes les solutions sont bonnes, et qu’il s’agit en réalité de choisir celle qui correspond le mieux à la situation et au souhait de chacun.

Alors allons-y, regardons rapidement l’ensemble des solutions possibles. Nous ne présenterons que brièvement les avantages et inconvénients de chacune pour consacrer à chaque solution un article plus précis dans le futur.

 

 

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD)

 

Commençons alors par la plus évidente, la plus médiatique, mais aussi probablement la plus redoutée : la maison de retraite. Ou EHPAD, pour les intimes.

L’avantage est sans aucun doute que votre proche en perte d’autonomie aura, en théorie, toujours quelqu’un pour l’assister.

En revanche, les inconvénients sont nombreux : pertes de repères suite au changement total d’environnement, un coût parfois très élevé, un gros risque de « laissez-allez » qui fera perdre à votre proche le peu d’autonomie qui lui reste.

Ne nous étendons pas plus sur le sujet ici, vous trouverez des milliers d’articles sur le Net à ce sujet.

Notons que les maisons de retraite proposent parfois des accueils de jour et/ou de nuit (ceux-ci étant plus rares), qui peuvent peut-être répondre à certains besoins.

 

 

Aides à domicile

 

Nous avons ensuite l’option des aides à domicile. Dans cette catégorie coexistent trois modes de fonctionnement.

Les services d’accompagnement à domicile prestataire vont vous proposer des prestations définies avec vous par un devis. Vous n’êtes pas l’employeur de votre intervenant, il est le salarié du service auquel vous avez fait appel.

L’avantage le plus notable est que vous pouvez à tout moment choisir d’arrêter les accompagnements, ou encore les modifier à votre guise. Vous êtes aussi assuré de savoir que si l’intervenant est malade, l’agence a alors le devoir de dispatcher un remplaçant. Enfin, les agences prestataires peuvent, en théorie, mettre des formations en place pour proposer des intervenants de qualité.

Les inconvénients se situent principalement au niveau du prix qui est souvent très élevé, et au niveau du choix d’intervenant, qui est souvent restreint. On retrouve aussi souvent la problématique que vous n’avez aucune assurance que cela sera toujours la même personne qui visitera votre proche. En effet, comme ce n’est pas vous qui employez l’intervenant, vous n’avez pas beaucoup de pouvoir par rapport à cela.

Une variante de ces agences prestataires sont les services mandataires. La différence fondamentale est que dans ce cas-là, c’est bien vous, la famille, qui êtes employeur de l’intervenant. L’agence mandataire est là pour vous proposer des candidats et pour vous assister dans toutes vos démarches administratives.

L’avantage est que vous avez donc quand même un référent là pour vous assister et pour vous aider à structurer le maintien à domicile de vos proches. Vous aurez bien sûr toujours le même intervenant.

On retrouve l’inconvénient que le prix est souvent élevé (moins que pour les prestataires) : vous payez la prestation de conseil et de gestion.

Enfin, la dernière catégorie des aides à domicile est constituée par l’emploi direct. Vous êtes simplement l’employeur d’une personne qui vient travailler à votre domicile. La façon dont vous trouvez votre employé n’importe pas, et dans la plupart des cas vous utiliserez ce qui a été mis en place par l’État, à savoir le CESU déclaratif.

Pour rappel le fonctionnement est très simple : vous payez votre intervenant, puis déclarez à la fin de chaque mois sur le site du CESU combien vous avez payé votre salarié, et c’est le CESU qui s’occupera alors de prélever les cotisations sociales, ainsi que d’envoyer le bulletin de paie à votre employé.

L’avantage est qu’il s’agit de l’option la moins chère du marché (sans compter les actions de bénévoles) puisque vous pouvez choisir de payer votre employé au minimum légal. Vous vous assurez aussi que votre intervenant sera toujours le même.

En revanche, à vous de trouver la bonne personne. Et il faut aussi bien comprendre les implications et les devoirs d’un employeur, par exemple en cas de rupture de contrat, puisque vous n’aurez pas de tiers vers qui vous tourner.

 

 

Alternatives

 

Il y a aussi la possibilité – assez médiatisée en ce moment – de la colocation intergénérationnelle : accepter qu’un étudiant vienne loger chez votre proche. Plusieurs formules existent à ce propos, chacune impliquant un niveau d’implication de la part de l’étudiant différent, en échange de plus ou moins de contribution au niveau du loyer.

L’avantage indéniable de cette solution est qu’une présence jeune et rassurante sera à domicile de votre proche, et votre proche en perte d’autonomie garde tous ses repères.

L’inconvénient principal est bien sûr qu’il faut alors accepter qu’une autre personne vienne s’installer pour au moins un an, dans la chambre d’à côté. Cela demande donc un investissement des deux côtés. Il vous faut aussi naturellement avoir de la place !

Une autre option fait son come-back en ce moment, il s’agit de trouver une famille d’accueil.

Vous aurez alors quelqu’un qui s’occupera en permanence de votre proche, dans un entourage familial.

L’inconvénient est bien sûr que votre proche doit alors changer complètement d’environnement, et tout se jouera sur la qualité de la famille qui vous sera présentée. De plus, précisons que ce n’est pas gratuit – mais moins cher, en général, qu’une maison de retraite.

Vous vous demandez probablement quel est le positionnement d’Ernesti ? Et bien il est assez innovant. Nous nous plaçons à mi-chemin entre les services d’accompagnement à domicile mandataire et le principe de l’employeur particulier. Nous avons l’avantage des services mandataires puisque vous aurez un appui aux démarches administratives, et l’avantage du particulier employeur au niveau des prix.

De plus, nous offrons aussi une réelle interface qui vous permettra de gérer sereinement et quotidiennement le maintien à domicile de votre proche en perte d’autonomie. Cela veut dire, une gestion automatique des contrats, une aide aux déclarations, du paiement en ligne, un tableau de bord ou encore un fil d’actualité pour être informé en temps réel du déroulé de l’accompagnement de votre proche. Avec Ernesti, le maintien à domicile n’a jamais été aussi simple.

Voilà pour notre rapide tour d’horizon, si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter !

S'inscrire à la newsletter !